Réduire sa facture de chauffage en 13 points

chauffage

Le chauffage représente environ 70 % des dépenses d’énergie d’un logement. A tel point que depuis 2010, c’est plus d’1/3 des Français qui ont du mal à régler leur facture énergétique.

Dès lors, deux solutions s’offrent à vous pour réduire cette facture : vous pouvez soit acheter une nouvelle maison, ce qui est loin d’être à la portée de tous les comptes bancaires, ou agir directement dans votre logement et traquer les sources d’économies… Qui sont plus nombreuses que vous ne le pensez.

Ces conseils s’appliquent pour les logements individuels comme pour les copropriétés, et ne vous permettront pas seulement de réduire vos factures, mais aussi de revaloriser votre patrimoine.

Travaux d’isolation : une priorité absolue

On a tendance à l’oublier, mais grâce à un audit énergétique, il est facile de repérer les points gourmands en énergie de votre logement. Ceux-ci proviennent généralement de plusieurs endroits :

  • Isolation des combles : il s’agit d’une priorité absolue, et leur isolation peut vous permettre de réaliser des économies de l’ordre de 25 %, pour des travaux au coût estimé entre 2 000 et 4 000 € plus si vos combles sont aménagés.
  • Isolation des murs : il s’agit d’un poste où les économies potentielles sont grandes, près de 20 à 25 %, mais pour des budgets bien plus lourds. Comptez en général un budget travaux supérieurs à 10 000 €.
  • Isolation des planchers : il s’agit d’un poste complexe à rénover, pour des gains généralement moindre d’environ 5 à 10 %. Mieux vaut donc ne l’envisager qu’au cas par cas.
  • Isolation des fenêtres : il s’agit d’un poste bien connu, notamment à cause du double-vitrage, mais pas de celui qui rapportera le plus : environ 5 % d’économies. Néanmoins, si l’une de vos fenêtres ou portes ferme mal, n’hésitez pas à l’envisager.

 

Changement de matériel : un investissement rentable

Changer directement de chaudière présente quelques risques car elle peut s’avérer surdimensionnée si vous souhaitez réaliser des travaux d’isolation ensuite. Mais il s’agit d’un investissement à envisager dans un second temps.

  • Chaudière : si votre chaudière se fait vieille, la remplacer par une chaudière à condensation peut vous garantir des économies de l’ordre de 25 % pour un budget compris entre 4 000 et 8 000 € installation comprise. La chaudière à bois ou le poêle à bois sont également des solutions envisageables.
  • Radiateurs électriques : un passage aux radiateurs électriques améliorera sensiblement votre confort thermique, mais ne permet qu’une économie d’environ 5 % sur votre facture.
  • Pensez à la programmation : un système de régulation ou programmation du chauffage vous permettra de diminuer la facture d’environ 8 à 10 %, en ne vous chauffant que lorsque vous en avez besoin. Il est également possible de réguler la chaleur pièce par pièce via des robinets thermostatiques sur vos radiateurs.
  • Le chauffe-eau : l’eau chaude sanitaire, c’est à peu près 10 à 15 % de vos dépenses d’énergie. Toutefois, les dépenses d’eau deviennent une priorité une fois les dépenses de chauffage significativement réduites. Le chauffe-eau solaire peut par exemple vous permettre de diviser votre budget eau chaude par deux ou trois, suivant votre localisation.
  • La pompe à chaleur : elle intervient en complément d’un système existant, et peut permettre des gains intéressants, mais qui ne peuvent s’évaluer qu’au cas par cas.

 

La régulation passe aussi par vous

L’équipement ne peut pas tout faire, et il faut vous fixer quelques règles simples pour réduire cette facture. Les économies à attendre sont garanties, surtout dans les copropriétés.

  • Chauffez moins : comme vous le savez, 1 °C en moins, c’est 7 % de la facture en moins. Evitez de chauffer tout le temps à la même température, et pensez à chercher à limiter la saison de chauffe. Pensez aussi à votre chauffe-eau : une température de 60 °C, voire 55 °C permet de venir à bout des microbactéries dans votre ballon, et pensez à couper votre chauffe-eau pendant vos absences, même pour un simple week-end.
  • Faites jouer la concurrence : comparer les offres peut se révéler un bon calcul, car les prix varient d’environ 10 % selon les fournisseurs. N’hésitez donc pas à faire ce petit travail avant de vous lancer.
  • N’oubliez pas le calorifugeage : le calorifugeage permet d’éviter les pertes d’énergies en isolant les tuyaux d’eau chaude et de chauffage. Cette opération est indispensable, et ouvre droit au crédit d’impôt.
  • Entretenez votre chaudière : il s’agit d’un entretien obligatoire, au moins une fois par an, qui vous permet à la foi de garantir un bon fonctionnement, une sécurité optimale, et permet de maintenir ses performances.

source : https://chauffage.ooreka.fr/astuce/voir/254073/reduire-sa-facture-de-chauffage-en-13-points

Partager sur :
Share

Write a comment